Comment choisir le nom (titre) de son podcast? - Varmédia INC


Descrition

Envie de connaître des pistes de réflexion pour bien choisir le nom de ton podcast? Voici l’épisode tout désigné pour toi! Je te présente six points à mijoter pour définir un nom accrocheur, qui cible ton auditoire idéal et qui sera facile à trouver pour ceux qui le recherchent.

Le titre de ton podcast doit résonner pour ton futur auditeur. Pense au vocabulaire et aux termes spécifiques qui le rejoignent. Utilise préférablement des mots en français, afin de ne pas créer de confusion sur la langue de ton contenu. Reste conventionnel dans la façon d’écrire le nom de ton podcast, cela simplifiera la vie de ceux qui en ont entendu parler par le bouche-à-oreille. Facile à retenir, tout en étant unique en son genre… Beau défi en perspective! Découvre dans cet épisode un exemple concret qui t’aidera sans doute à définir ta propre identité.



Transcription

On est maintenant rendu au moment le
fun, trouver un nom pour son podcast.

Ton nom podcast pourrait
être à-peu-près n’importe quoi.

Ceci dit, dans cette courte vidéo, je
vais te lancer quelques pistes de

réflexion, des bonnes pratiques que tu
peux appliquer pour trouver un nom

qui aura peut-être un maximum
d’impact positif pour les auditeurs.

Premièrement, ton nom devrait
attirer ton auditoire.

Donc, s’il y a un vocabulaire spécifique,
s’il y a des termes spécifiques,

s’il y a des insides spécifiques d’utiliser
ce type de terme-là.

Ça va vraiment aider à ton persona de
se reconnaître de dire, ok est-ce

que c’est pour moi?

Je vais donner un exemple.

Nous, on co-anime un
podcast qui s’appelle « Webmestre ».

Donc ça s’adresse à des programmeurs
Web, je pense que c’est assez

évident. L’autre chose citée ci [inaudible]
aujourd’hui c’est probable que

tu veux lancer un podcast francophone,
utilise des mots francophone le

plus possible pour que les gens puissent tout
de suite détecter que c’est

un podcast en français, même si
théoriquement on peut le classer par

langue. C’est pas toujours le cas
quand on va faire des recherches.

Et on ne veut pas non plus
créer une confusion aux anglophones.

Je sais que beaucoup de pays francophones
qui ont, comme une espèce de

mode d’apprendre des mots anglais, de
les prononcer avec un accent

français pour leur rendre français.

À l’écrit, ça peut faire
une méchante différence de smartphone

show. Le gars qui va lire ça va
surement penser que c’est un show en

anglais, que c’est
un podcast anglophone.

Essayez de penser à ça quand vous le
faites pour vraiment que la personne

se reconnaisse.

Ok, je parle français,

je cherche un podcast sur
les téléphones intelligents,

mais voici
The Smartphone Show.

De un, je peux penser que c’est en anglais
qu’en c’est en français et vice versa.

L’anglophone va peut-être
penser que c’est en anglais

et lui se ramasse sur
un contenu qu’il n’aime pas.

Donc on essaye de
parler à notre auditoire.

Si on est capable aussi là, c’est
pas obligé juste de garder ça en tête.

Si on est capable d’avoir un bénéfice pour
notre auditeur à l’écouter dans le titre,

ça peut être aussi winner, ça
peut être quelque chose de bien.

Soyez plus productif avec votre
téléphone intelligent ou la productivité

avec un smartphone, non!

On vient de changer deux mots, mais au
moins, on garde quand même un mot

francophone et on peut quand même
utiliser un mot anglais après.

Donc on va vraiment venir, on
a un certain bénéfice.

Tu m’attends à ce que si j’écoute
ça, je vais devenir plus productif avec

mon téléphone intelligent.

D’autres règles de base?

On veut que ça se dise bien parce
que la majorité de la promotion va se

faire de bouche à oreille.

Vous allez dire aux gens c’est
quoi votre nom de podcast?

Et les gens vont aller l’écouter et par
la suite si eux aiment ça,

ils vont le référer à d’autres
gens, probablement à l’oral.

Donc, on veut que ça se dise bien.

Éviter les jeux de mots douteux
ou le remplacement de lettres,

le rozzzrr, c’est comme de faire un razer
ROZZZRR parce que le nom de

domaine était pris,
il était disponible.

Ce n’est peut être pas une bonne idée
parce que ça va être très dur pour

la personne de s’en rappeler.

Cela m’amène au prochain point
qui s’épelle bien.

On veut que ça s’épelle.

On veut que la personne quand on lui
dit le nom du podcast, il est capable

de le voir dans sa tête comment c’est écrit.

Une des bonnes façons pour ça?

Ça s’appelle le test du bar.

Donc, si on est le vendredi soir.

Quand on est dans un bar.

La musique est forte,
l’éclairage est tamisé.

On se parle à quelqu’un
de ton podcast.

Tu lui dis le nom.

Est-ce qu’il va :
DE UN : l’entendre.

De DEUX : Est-ce qu’il va
être capable de s’en souvenir?

De TROIS : Est-ce qu’il voit
comme le voir dans sa tête?

Donc, si je dis, je reprends mon exemple de
rozzzrr avec 3 z puis 2 r.

Si j’étais obligé de lui dire :
c’est le podcast ROZZZRR.

C’est possible que le lendemain matin, il
dit qu’est-ce que tu m’as dit?

Qu’il a eu totalement oublié.

Donc on veut qu’il s’en rappelle ou
on veut que ça soit mémorable.

Autre chose, on veut que ça
soit le plus unique possible pour

faciliter la recherche.

Si on a tout, si on le prend
le même nom que quelqu’un d’autre puis qu’on

rajoute un 2, ça va
peut-être sortir d’autres résultats.

Si supposant, je vais prendre un
exemple, on a trop de mots communs.

Le show du mécanicien
podcast, mais c’est comme

le show mécanicien.

Il y a juste « mécanicien » qui est
pas mal unique, les autres

c’est tous des mots communs.

Ça commence à faire long.

Ça se pourrait que quand on veut taper
le show, que ça sorte le show de

d’autres choses, que notre résultat soit en
bas de page, qui soit pas

affiché donc le plus unique possible.

Si je reviens avec mon exemple du
podcast que je co-anime avec Kévin

« Le webmestre ».

C’est un mot francophone, en anglais ça
serait webmaster, donc déjà là on

vient d’éliminer toute la
partie d’autres langues.

Les francophones savent qu’on
s’adresse à eux.

Comme c’est un métier,
c’est comme l’ancien nom,

ça continue encore des gens du Web.

Donc, on peut se douter que c’est ça
s’adresse à des gens du Web, à des

programmeurs Web.

C’est quand même facile à retenir.

Il y a pas de catch, il y a pas
de webmestre avec 3T, où il n’y a pas de

modification.

Et si tu recherches sur les
plateformes de podcasts, tu vas probablement

nous trouver un premier ou un deuxième
ou un troisième dépendant de la

plateforme, dépendant de contenu
qu’il y a dessus.

Mais on est très facile à
retrouver avec un nom comme ça.