Définir la description, le "elevator pitch" et la promesse de votre podcast. - Varmédia INC


Transcription

Transcript

[0:00] C’est maintenant le temps d’écrire la description de notre podcast. Ça, c’est souvent un gros morceau parce qu’on a besoin de réflexion.
On veut briller. On veut rapidement accrocher l’œil de nos auditeurs potentiels pour qu’ils aillent envie d’écouter nos épisodes.
Mais, avant de parler de description, je voudrais parler de deux petits points que selon moi, sont interreliés, interchangeables ou qui peuvent être intégrés dans la description.
Le premier, c’est avez-vous une promesse à vos auditeurs? Tsey, ça peut être aussi nono qu’un show d’humour peut dire comme promesse:
vous apprendriez rien d’intelligent ici. Euh, ça peut être du type un coach qui va dire: j’aide les solo entrepreneurs, à faire des revenus de plus d’un million de dollars en augmentant leur notoriété, c’est une promesse.
En écoutant mon podcast, je vais vous donner des trucs qui vont t’aider à avancer vers cet objectif-là.
Notre objectif doré donc avez-vous cette promesse-là quand vous approchez vos clients?
Si vous êtes déjà entrepreneurs experts, vous avez certainement ce type de promesse-là envers vos clients.
Maintenant, comment pouvez-vous la traduire pour vos auditeurs du podcast qui devraient être vos clients idéals, donc améliorez la productivité de votre compagnie en utilisant des logiciels gratuits. Ça peut être une idée de promesses.

[1:12] Ensuite, elevator pitch! L’idée d’un elevator pitch, c’est qu’on rentre dans un ascenseur. On croise notre client idéal.
On veut lui dire avant qu’il descend de l’ascenseur ce qu’on fait pour susciter l’attention, pour qu’il ait envie de nous rappeler.
C’est un peu le concept de base, donc c’est quelque chose de très court, en anglais souvent ils vont l’appeler le tagline aussi pour les podcast. On veut juste être capable de dire ce qu’on fait ou qu’est-ce que notre podcast est
en quelques mots à peine. En une phrase idéalement, on peut dire justement que là ça peut se relier à notre promesse du style: j’aide des entrepreneurs vivant à Montréal à doubler leur salaire par l’entremise de logiciels gratuits.

[1:58] Là je le sais que ça fait pas de sens, mais c’est l’idée. Donc, avoir un elevator pitch, avoir quelque chose qu’on peut dire rapidement à quelqu’un à propos de notre podcast. On peut définitivement l’utiliser comme description.

[2:12] On va maintenant passer à la description. Tu peux aussi rechercher elevator pitch, comment les écrire généralement, notre offre de services
Unique proposition value. C’est toutes des trucs qui vont t’aider du style un bénéfice, un nombre de temps…Avec moi tu vas doubler tes revenus en dedans de six mois.
Généralement c’est accrocheur. Donc, essayez de construire quelque chose qui ressemble à ça. Vous pouvez chercher de l’information sur les sites de compagnie de marketing,
essayez de ne pas trop perdre de temps non plus là. Je veux pas vous faire retarder le lancement de votre podcast, mais pensez à qu’est-ce que vous promettez? Qu’est ce que vos auditeurs vont bénéficier en écoutant votre podcast?
Ça va être la base pour écrire notre description.

[2:57] Première des choses, description entre deux cent cinquante-cinq et quatre mille caractères.
Pour ma part, je préfère le plus court possible pour plusieurs raisons.
La première raison c’est que les gens vont l’écouter sur une plate-forme de podcasts et généralement il va couper après quelques mots, quelques lignes, cent quatre-vingts, deux cents, deux cent cinquante-cinq caractères.
Ils vont couper et va falloir cliquer sur plus pour lire plus de descriptions.

[3:22] Je pense que j’aimerais voir les statistiques, il ne doit pas avoir grand monde qui clique sur plus pour lire sur un petit écran de quatre pouces pour lire un texte de quatre mille caractères.
Donc, ça c’est la première des choses. Deuxième des choses, il y en a qui vont dire que le plus long c’est mieux pour les mots-clés.
Moi ce que je vois, c’est que on a souvent plus de difficulté à se faire accepter par Apple podcast quand la description est longue parce qu’ils vont vite taguer ça comme du keyword spamming pis nous dire de la retravailler.
Et l’autre chose, c’est que le classement de notre podcast par rapport à nos mots-clés, c’est pas tout-à-fait, c’est comme une zone grise, c’est des sites de syndication de données, les plateformes qui les placent,
ça sort généralement pas bien fac si tu veux faire une belle longue description qui décrit en long et en large ce que tu fais.
Je t’invite à le faire, mais ne pas mettre ce contenu-là dans ta description, dans ton feed, dans ta description de podcast, mais plutôt faire une page sur ton site web ou une landing page
dans laquelle tu fais la description de ton podcast et que tu les appelles à l’écouter avec un bouton en bas,
tu vas gagner beaucoup plus. Tu vas avoir beaucoup plus de bénéfices pour ton travail investit de rédaction parce que de toute façon ça va devenir du duplicate content si tu le mets aux deux places. Donc, ça c’est mon petit point là-dessus!

[4:38] Essayez d’orienter votre votre description sur le bénéfice, la transformation.
On est maintenant dans une économie de transformation. Comment je vais transformer ta vie?
Si je dis que je vais doubler ton salaire ou que je commence avec: imaginez avoir le double d’argent en travaillant moins fort, ça serait une grosse transformation.
Ça changerait ma vie. Je pourrais sûrement passer plus de temps à la plage ou peu importe mon hobby, plus de temps avec ma famille. Donc, orientez ça sur les bénéfices,
la transformation que votre contenu va apporter à votre auditeur. Ça va faciliter la recherche, donc les mots-clés.
Quand on disait justement, on parle un peu de rechercher, donc essayez de garder un peu comme pour le titre, le même vocabulaire, que ça s’adresse bien à votre personne.

[5:28] Et c’était mon point suivant. Ensuite, suscites l’intérêt. On veut
donner le goût d’écouter notre podcast. On veut pas dire la personne en a lu assez pis qu’elle dise: Ah ben,
finalement j’ai pas le goût d’écouter ça. On veut susciter l’intérêt.
Si c’est possible, une touche d’humour ça peut toujours aider dépendant de votre métier, votre expertise, une petite touche d’autodérision, de vulnérabilité, d’être amusant.
Ça peut toujours donner envie, susciter l’intérêt. Maintenant ça c’est des spécifications qui sont propres à Apple podcast toutes les autres plates-formes, ça va fonctionner, mais comme la majorité des écoutes de podcasts dans les pays du G7 deviennent de Apple, on veut nécessairement être sur Apple ou la majorité des gens veulent être sur Apple, donc on doit respecter ça.

[6:20] Ça doit pas contenir le nom du podcast intégral.
OK, pis ça ne doit pas non plus contenir le nom de l’animateur.
Souvent, comme c’est facile, on dit le podcast s’appelle: le podcast des entrepreneurs pis là après dans la description, on écrit: le podcast des entrepreneurs est animé par Françis Parent Valiquette , Wrong! Vous nous bloquez ?
Il va falloir comme remodifier ça. L’autre chose, comme j’ai dit le plus court sera le mieux. Moi, je conseille deux cent cinquante-cinq caractères maximum à mes clients.
Donc, restez précis, restez c’est un tweet.
On veut attirer l’attention. On veut que quand la personne lise ça, elle lit une phrase pis qu’à fasse comme: j’ai le goût d’écouter l’épisode un ou j’ai le goût d’écouter un épisode,
le dernier épisode. On veut pas s’étendre, on veut pas, on veut pas virer fou avec la longueur du texte. On veut vraiment

être précis et vraiment, comme se refier soit à notre promesse notre elevator pitch ou un mélange des deux pour faire une seule phrase qui donne le goût d’écouter notre podcast.
C’est le temps de briller, c’est ça que les gens vont voir. C’est dans les premières choses qui’ils vont voir de notre podcast. S’ils nous trouvent
par la plate-forme de podcast d’ailleurs, ça c’est l’autre point parce que c’est possible qu’il soit été référé par bouche à oreille ou d’une notre façon
par vos efforts de marketing sur les réseaux sociaux.

[7:41] Allez décrivez votre podcast!