Établir le format et la durée de ton podcast - Varmédia INC


Descrition

Lorsque tu établis les balises de ton podcast, il est bon de te questionner sur le format et la durée que tu souhaites lui donner. Ces éléments peuvent évoluer au fil des mois, mais une certaine régularité permettra à ton auditoire de mieux prévoir le temps qu’il t’accorde.

Durée de ton podcast

L’idéal comme durée pour recruter de nouveaux auditeurs est le format court de 10-15 minutes par épisode. Le temps étant une denrée précieuse, investir 10 minutes pour faire une découverte reste moins impliquant que 45 minutes et plus.

Au niveau des podcasts longs, l’avantage principal est d’aborder un sujet de manière plus approfondie. Cela répond à une stratégie de marketing différente, qui augmentera ta notoriété dans ton domaine.

Peu importe ton choix de durée, je te conseille de demeurer souple. Couper du contenu pertinent ou étirer la sauce pour être absolument fidèle à un temps précis n’est pas souhaitable. Dans tous les cas, la qualité demeure une priorité pour fidéliser ta clientèle.

Format de ton podcast

Le format d’émission en solo est idéal pour débuter. Il permet de te présenter, de bâtir la confiance de ton public cible et de te construire une notoriété. De plus, ce type d’épisode est facile à éditer, car tu as le plein contrôle sur l’enregistrement.

Le format entrevue est une autre option intéressante pour commencer, car il est plus facile de faire parler un invité que de produire 15-20 minutes de contenu seul. Il suffit de poser les bonnes questions, faire de l’écoute active et profiter du partage d’auditoire avec lui.

Une avenue souvent choisie est d’établir un format de podcast hybride, faisant varier les épisodes en solo et en entretien.

Une autre option possible, plus nichée, est le format panel. Dans ce type de podcast, plusieurs experts s’expriment sur un sujet précis. Il faut toutefois être prêt à assumer quelques longueurs vu le nombre d’intervenants à présenter. Ce format se prête toutefois moins bien au thème des affaires. Il répond davantage à certains besoins particuliers, tel des sujets d’ordre éthique, par exemple.

Enfin, la coanimation est idéale pour t’adresser à tes pairs et susciter des recommandations de leur part. Trouver un coanimateur qui complète ton offre de service peut être une avenue à envisager. Ce concept permet de répondre plus largement aux besoins d’une clientèle partagée. Par exemple, une coach fitness qui anime son émission avec un nutritionniste possède sans aucun doute un combo gagnant!



Transcription

Première des choses – Le format et la durée.

Je vais commencer par la durée.

Bon on le sait, la chose la plus précieuse
qu’on a au monde, c’est notre temps.

Les auditeurs de votre podcast,
mais si c’est gratuit, vous donne

quelque chose qu’ils ont de
plus précieux, c’est leur temps.

Donc, avoir une idée de la durée,
ça peut nous aider à nous positionner,

ça peut aider votre auditeur à savoir quand
il voit placé ça dans sa case horaire.

Supposant que votre podcast a
généralement une trentaine de minutes.

Mais si, supposons qu’il a 30
minutes d’auto pour aller travailler

mais il va l’écouter à en allant travailler,
il va se positionner ça selon la

durée de votre podcast.

Généralement, plus c’est court, plus c’est
facile d’avoir de nouveaux auditeurs.

Parce que c’est beaucoup plus facile se
commettre pour écouter un 10 minutes

que pour écouter
une heure et demie.

Ça, je l’ai appris à la dure.

Ce que je vois aussi, beaucoup de
podcasts américains vont avoir deux

formats. OK, c’est sûr que c’est un plus
haut niveau, mais comme deux fois

par semaine, disons, le lundi
ils lancent un cours.

J’imagine qu’avec le cours, ils vont
chercher plein de nouveaux auditeurs.

C’est facile d’aller chercher de
nouveaux auditeurs, ils vont me donner

une chance pour un 10-15 minutes.

Et le jeudi disons, ils vont faire un
long de 45 minutes, 1 heure.

Ce qui arrive, c’est si t’as aimé le
lundi, tu vas continuer à l’écouter

le jeudi, tu vas
retourner en arrière.

Donc penses à ta durée, donc
plus c’est court, plus c’est facile

d’aller chercher de nouveaux auditeurs.

Plus c’est long, plus que tu vas pouvoir
aller en profondeur, augmenter ta

notoriété et donner de l’information
qui a de la valeur à tes auditeurs.

Pour ma part, je ne mets pas de
barrière, mes épisodes de podcast durent

le temps qu’ils durent.

Je sais que ça a
l’air « nono » à dire comme ça.

Si on a de quoi parler pendant 10 minutes,

mais ça sera un podcast de 10 minutes.

Pis si après 43 minutes, c’est
encore intéressant et mes auditeurs vont

apprécier ça, ben ils seront
43 minutes et plus.

Il sera une heure, il sera une heure et
quart, je ne me mets pas de stress

avec ça.

Tout ça pour dire, ça peut être une
bonne idée d’avoir une idée, peut-être

pas être strict de le couper…

Surtout de ne pas remplir pour atteindre
un certain montant, ça c’est le

plus important.

Supposons après 15 minutes la personne
est rendue plate, coupée après 15 minutes.

Faites pas un 15 minutes de questions
qui n’ont pas d’allure juste pour

avoir un autre 15 minutes.

On ne veut vraiment pas faire ça.

Format – Il y a plusieurs
autres formats possibles.

Ce que je veux dire.

Présentement, ma formation
s’adresse surtout aux experts,

aux entrepreneurs, aux gens qui ont un
message à passer, qui veulent utiliser

le podcast pour le faire.

Ça s’adresse à…

Cette formation-là ne s’adresse pas
nécessairement à des gens qui vont

faire un podcast de narration ou un
podcast artistique, podcast de style

True-Crime avec des effets
spéciaux et tout.

Je ne suis pas la bonne personne, je
ne pense pas que je suis la bonne

formation.

Tu peux l’écouter si tu veux mais je
pense que c’est pas elle qui va

donner le meilleur résultat.

Donc, tu serais peut être mieux de
chercher d’autres formations si c’est

ce que tu cherches à faire.

Le format – Format Solo

Ça c’est lourd que tu parles tout seul
dans le micro pendant un bout.

Format solo, généralement va t’aider à
bâtir une confiance, une certaine

notoriété, une confiance.

Donc supposons t’es un coach d’affaires
et que tu as beaucoup de contenus,

tu veux aider les gens disons,
comment se présenter à un client?

Comment…?

Que t’as beaucoup de trucs comme ça.

Le faire en solo, ce qui est bon,
c’est que ça donne une porte d’entrée.

Quand t’as des clients potentiels disons,
tu fais un appel découvert

et puis il te dit « Ouais, bien là j’aimerais
ça peut-être… j’ai de la misère à

me présenter à mes clients ».

Tu peux tout de suite lui dire, écoute,
j’ai fait, va voir l’épisode numéro 17.

C’est un épisode que je parle exactement
de tout ça, va écouter mon podcast.

Et là, tu viens de donner
une porte d’entrée à ton client

pour qu’il aie confiance en ce
que tu donnes.

Donc si lui, il écoute ça que
ton podcast apporte de la valeur,

nécessairement tu vas augmenter
sa confiance envers lui.

C’est généralement pas le modèle le
plus facile à promouvoir puisqu’on

compte souvent sur nos auditeurs
présents du bouche à oreille.

C’est peut-être pas lui qui va
augmenter notre clientèle, mais va

définitivement augmenter notre qualité,
notre confiance que les gens vont

avoir envers nous.

C’est aussi le plus facile à éditer
parce qu’on a 100% le contrôle de

notre matériel.

On a juste une track, on a le contrôle de l’heure quand on le veut,

donc c’est pas mal plus facile à éditer.

Si t’es un entrepreneur, le format que
je dirais qui va te donner le plus

de gains, qui va être le plus
facile à effacer le format « Entrevue ».

Pourquoi est-il plus facile à faire?

T’as juste à poser les
bonnes questions à ton invité,

passe à ton auditeur, qu’est-ce
que ton auditeur veut savoir?

Donc tu lui poses la question, après
tu laisses ton invité puis tu t’en vas.

Tu le laisses parler pendant x
minutes et tu fais de l’écoute active.

Dans ce qu’il te dit, est-ce qu’il y a des
pépites que je peux aller chercher à

mes auditeurs? et là, c’est
de vraiment faire le back and forth.

Mais c’est beaucoup plus facile que de
parler 15 minutes tout seul sur un sujet.

Parce que là, c’est ton invité
qui va répondre à des questions et

c’est lui qui va faire le show.

Et pourquoi?

Je pense que c’est celui qui va
apporter le plus de gains en tant

qu’entrepreneur. C’est que tu vas
pouvoir aller viser son auditoire à lui.

Si t’invites ton fournisseur, si t’invites
ton client, t’invites ton employé,

lui, devrait théoriquement
le partager ou quand tu vas le

partager ses réseaux sociaux,
tu vas le taguer dedans.

Donc tu vas aller chercher une partie
de son auditoire à lui, qui vont

découvrir ton podcast grâce à toi.

Ils vont peut-être découvrir tes services
que tu vas promouvoir grâce à

ton client, ton employé,
ton collaborateur, ta fournisseur.

Donc c’est lui qui apporte
le gain le plus rapidement.

Ceci dit, il y a beaucoup de monde
qui vont faire des hybrides disons,

un épisode solo, un épisode en entrevue.

Il va avoir un certain…

c’est pas fixe à 1 mais ça peut être
une bonne idée de penser à ce qu’on

veut faire, est-ce qu’on veut
le faire en solo?

Est-ce qu’on veut le
faire en entrevue?

Est-ce qu’on veut faire un hybride?

Format Panel

Je ne sais pas si ça rentre
vraiment dans le business.

Généralement le format panel, c’est
plusieurs experts ou plusieurs

personnes qui ont quelque chose à dire
sur un sujet, sur une problématique.

Et là, ils s’assoient
ensemble et ils en parlent.

Personnellement, je n’aime pas
ce format-là, surtout en format podcast.

Je trouve que, supposons
qu’on est 4, on est 4 experts sur la

programmation puis on parle de l’enjeu
de la programmation dans le futur.

Si on prend à tout
2 minutes pour se présenter.

Mais « Bonjour, ici on a François.

Ce François, c’est un expert
bla bla bla.

Ouis, je suis très
content d’être ici.

Merci. Je voudrais apporter ça
à la discussion aujourd’hui ».

Il y a déjà 8 minutes d’épisodes qui a passé.

Tout ce qu’on sait, c’est
le nom des personnes.

Si t’es en auto, t’essaies de
mettre un visage sur la voix de

quatre personnes ça.

J’aime pas vraiment.

Je trouve que ça n’apporte pas
grand chose à l’auditeur.

Je trouve que c’est personnellement…

J’imagine qu’il y a certains
débats de société que ça intéresse,

peut-être une clientèle
beaucoup plus intellectuelle.

Mais côté business,

je trouve que à moins
que la podcast dure 3 heures.

On n’a pas le temps de les entendre parler
et c’est surtout quand c’est un panel de

disons, 4 personnes puis
ça dure une demie heure avec

interaction de l’animateur, on
a une cinquième personne.

C’est comme, on dirait qu’il y a personne
qui a eu le temps de rien dire.

Tout le monde s’est présenté, tout le
monde s’est remercié à la fin.

Puis, entre les deux,
il y a rien qui s’est dit.

Puis souvent, je pense c’est une très
bonne façon de se faire citer

mauvaisement un panel.

Parce que t’as comme pas beaucoup
de temps pour parler puis là…

Supposons que ta position
c’est que, c’était payer à l’heure,

t’as l’avantage à ne pas travailler vite.

Ça peut vite déraper à une interprétation
parce que tu n’as pas eu le temps

de partir d’un point A au point
B pis, que t’as dit quelque chose

sur ton positionnement qui
n’avait pas d’allure…

Côté entreprises, je pense qu’il n’y a
pas grand chose de très, très, très

bénéfique, ce côté-là.

Si vous connaissez votre entreprise,
vous croyez que c’est magnifique,

allez-y!

Il y a le côté Co-Animation.

Je dirais que le côté Co-Animation,
c’est surtout bon pour aller chercher

ses pairs.

C’est comme présentement, on voit
l’image de moi et Kévin qui enregistrent

sur webmestre.

On est deux programmeurs Web et
on parle de programmation web,

mais on s’adresse à d’autres
programmeurs web.

Donc on va chercher l’écoute.

C’est un peu comme « Hey, venez jaser avec
Françis et Kévin, On va jaser de

programmation web », c’est un peu ça.

Ça n’apporte pas vraiment de clients.

Ça va apporter de la notoriété ou
de la connaissance, ou plus de pairs.

Donc, c’est sûr que si vous êtes une
compagnie qui a de la misère à

recruter, vous voulez
chercher des talents.

Peut être que si vous prenez 2
rock-stars dans votre équipe

pour en faire un podcast de co-animation,
qui vont parler d’un sujet précis,

je sais pas, qui sont experts en dynamitage
de puits de pétrole et qui parle de leur métier.

C’est une très bonne
façon d’aller recruter.

Mais les clients, c’est rare que le
client comme surtout nous dans la

programmation Web.

Les clients ne s’intéressent pas à ce qu’on vit,

ils ne s’intéressent pas à nos problèmes.

Ils ne s’intéressent pas savoir qu’on utilise tel logiciel,

ils ne s’intéressent à savoir…

ça les intéresse pas.

Je vais jamais réussir à aller chercher
un client en disant : « Oh wow!

Il y a un podcast sur la programmation Web ».

Il y a jamais un client qui
va s’approcher de tout ça.

Ceci dit par contre, ça ne veut pas
dire que sur le long run, ça ne marchera pas.

Parce que si on fait de la co-animation
et puis à toutes les semaines, on parle…

Et que justement, on parle maintenant je
sais pas de mon expertise en Shopify

et qu’un de mes collaborateurs ou un
de mes pairs qui écoute ça,

lui, n’a pas cette expertise-là.

Il va peut-être me référer à quelqu’un
parce qu’il sait que je connais le

milieu. Mais c’est du plus long run,
c’est pas tes clients qui écoutent ça,

c’est tes pairs.

Ça augmente ta notoriété, ça va
peut-être t’aider à aller chercher les

nouveaux talents, des
nouveaux employés.

J’ai vu un certain modèle de
co-animation qui est intéressant.

Quand on combine deux métiers
complémentaires

pour donner le maximum d’informations.

Ça devient comme un podcast solo à deux,

je dirais ça comme ça.

Supposons, je suis un coach sportif
et je fais une co-animation avec

quelqu’un qui est un nutritionniste.

Super match!

Et on réussit à créer
une synergie entre ça. Tu sais,

moi, je vais parler des exercices
et elle va parler de l’alimentation.

On va se mettre ensemble et on va
offrir le meilleur podcast pour

grossir ses muscles ou perdre du
poids ou se mettre en forme.

Ça peut apporter de nouveaux clients,
mais c’est vraiment cet angle-là de

deux produits complémentaires, qui
devient une espèce de Solo co-animé,

je dirais.