Les éléments non nécessaires pour lancer son podcast - Varmédia INC


Descrition

Attention aux perfectionnistes, cet épisode vous est spécialement dédié! Trop souvent, on repousse le lancement d’un projet, parce qu’on se met de la pression et des standards trop élevés. Ne perds pas ton objectif de vue : lancer un podcast. Tu pourras l’améliorer au fil des épisodes.

Pour t’enlever une couche de stress et te permettre d’atteindre ton but plus rapidement, voici des éléments que tu peux omettre au début. La qualité de ton produit n’en sera pas diminuée, le contenu demeure la vedette de ton podcast. Les éléments abordés ici sont le intro et le outro, l’environnement musical, TAG ID3, la publicité, les notes d’épisode et le cover d’épisode. Tu découvriras même que plusieurs aspects, tels que la musique et la publicité, sont plus faciles à intégrer lorsque le podcast à une certaine historique.



Transcription

On a tout assez de stress
et de soucis dans la vie.
Là, ce chapitre 6 que
je veux, c’est d’en enlever.
On va éviter, je vais te faire une liste
de trucs que tu peux éviter de faire avant
de lancer ton podcast. Pas, qu’ils ne
sont pas utiles, pas que ce n’est pas bon.
Simplement, ce n’est pas
nécessaire pour le lancement.
Et par la suite, tu pourras y revenir.
Tu pourras revenir à ces points-là
et améliorer ton podcast.
Au moins, tu vas avoir
un podcast de lancer.
Parce que trop souvent, je vois des
gens qu’ils s’attentent sur des détails,
qu’ils ne sont pas nécessaires
pour lancer un podcast
et ils sont en train de
perdre de vue l’objectif.
Et souvent ce qui arrive, c’est que,
ils se découragent avant même
d’avoir fini ces détails-là
qui sont vraiment non nécessaires
pour un lancement de podcast.
La première des choses : L’introduction.
Souvent, on va voir des
gens avec une introduction,
une musique, du voice-over, du syle.
Ça peut être l’animateur du
podcast directement qui parle
ou ça peut être aussi
une voice-over « autre »,
disons, quelqu’un qui nous
présente un présentateur qui va dire :
« Voici notre animateur
avec 50 ans d’expériences ».
C’est beau. C’est vrai que ça met
une ambiance à votre podcast,
c’est totalement non nécessaire.
Je vais faire un shout-out,
un de mes podcasts préférés
« The business of Authority »
of Jonathan Stark
Il n’y a juste pas d’intro.
Il commence, il dit « Bonjour! Je suis
Jonathan Stark » avec son chorus
puis that’s it!
Le contenu, il va et je ne
manque pas un seul épisode qui…
Il n’y a jamais de fois que je dis « Ah!
Il me semble que ce serait bon
qu’il rajoute une musique au début ».
Non, parce que son
contenu est bon.
Donc, l’introduction – Le Outro.
Donc, la fin de l’épisode, même chose
avec la musique, le Call to action.
C’est des choses qu’on
peut faire par la suite,
c’est non nécessaire pour lancer.
La musique : Même chose pour la musique,
que ça soit en intro, en outro ou derrière.
C’est très dur de choisir un environnement
musical tant qu’on n’a pas entendu notre
voix, tant qu’on n’a pas
entendu notre podcast.
Quand on va lancer notre podcast, qu’on
va avoir deux, trois épisodes de fait.
On va avoir une idée du beat.
C’est ce que je fais
souvent avec mes clients.
Je leur dis : « On va enregistrer, on va
écouter puis on va trouver une musique
qui colle avec la
personnalité du podcast ».
Parce que, si j’essaie une musique
avant, les tons de voix… D’ailleurs, j’ai
eu à faire un voice-over, la fille avait
une voix explosive. C’était clair que j’avais
besoin de quelque chose qui rock, quelque
chose de solide parce que quand elle parlait,
l’air sortait de ses poumons.
Mais c’est en l’écoutant que j’ai réussi
à trouver le style musical qui allait avec
et non l’inverse. Je ne peux pas y proposer
des styles musicaux avant
d’entendre sa performance.
Les TAGS ID3 : Donc, ça c’est
dans le MP3, dans le fichier MP3
qu’on va produire ou le fichier audio.
On peut mettre notre photo,
on peut mettre notre nom.
C’est tout du « nice to have », on
n’a pas besoin pour lancer.
ITunes va l’accepter
même s’il n’est pas ID tagué.
Donc, on peut mettre ca de côté.
Publicité
Ce n’est pas d’aller chercher des
commanditaires tout de suite.
Préparez-vous, lancer votre
podcast, prouver votre idée,
apporter le au commanditaire.
Ne perdez pas de temps
à chercher des offres.
Vous ne savez pas exactement
ce que va être votre podcast
tant qu’il n’est pas lancé.
Donc, mettez ca plus tard.
Les notes d’épisode
C’est vrai que c’est nice, c’est le fun d’avoir
des notes d’épisode, des timestamps.
Mais, ça l’ajoute beaucoup de frictions
et de temps et ce n’est pas nécessaire.
Ça peut être aussi simple
qu’une seule ligne qui dit :
« Cette semaine, je vais parler
avec mon invité, Paul Lachance ».
That’s it! On n’a pas
besoin de plus que ça.
Bien sûr que c’est nice,
bien sûr qu’on peut revenir mais
on veut lancer notre podcast.
Cover d’épisode
Aussi, on va voir les gens, ils ont un cover
pour leur podcast puis à chaque épisode,
ils vont faire une image personnalisée
avec la photo de leur invité,
leur sujet, peu importe.
C’est nice.
Ce n’est pas nécessaire donc,
on ne perd pas de temps.
C’est sûr que si vous êtes graphiste,
puis ça vous prend 3 minutes
mais, si vous n’êtes pas graphiste,
puis vous devez passer des heures
à chercher des templates
sur Canva pour essayer
de faire quelque chose de beau.
Ne perdez pas de temps,
lancer votre podcast.
Et la dernière chose, on veut
s’enlever du perfectionniste.
Le premier épisode,
je vais même vous dire,
il n’y en aura jamais d’épisode parfait.
On veut devenir de
meilleur en meilleur,
on vise l’excellence mais la
perfection n’existe pas. Donc,
on enlève le perfectionniste de
notre vocabulaire, de notre idée.
On va lancer, ce ne sera pas parfait.
Les gens vont l’écouter pareil,
on va avoir des rétroactions.
Et, c’est comme ça qu’on
va lancer rapidement.

Tu n’en as pas besoin pour lancer…